skip to Main Content
Fontanès

Les vignes du Château Fontanès sont situées au nord de Montpellier dans l’appellation Pic-Saint-Loup. Ce vin est élaboré par Cyriaque Rozier, le régisseur du Château La Roque.
Son domaine a été crée en 2003 sur deux terroirs distincts : l’un sur des éboulis calcaire (4,5 ha) non revendiqué en Pic Saint-Loup pour une liberté au niveau de l’encépagement (Cabernet Sauvignon), l’autre sur des sols argilo-calcaire, site d’une ancienne oliveraie, sur 5 hectares avec des plantations en haute densité (10 000 pieds/hectare) de plants issus d’une sélection massale (appareil végétal) provenant d’appellations prestigieuses, Côte-Rôtie, Châteauneuf-du-Pape, Bandol, …

Languedoc Pic Saint-Loup rouge 2015

Cépages : Grenache noir 40%, Syrah 40%, Mourvèdre 20%.

Service et conservation : vous le dégusterez aujourd’hui vers 16/17°C et jusqu’en 2018.

Accommodement : s’accordera parfaitement avec une terrine de campagne, un gigot d’agneau rôti aux herbes, une viande grillée (côte de boeuf, brochettes, onglet), une volaille rôtie, un canard aux olives, un osso buco, des rognons de veau, une poêlée de cèpes. Des fromages de brebis ou de chèvre.

Superficie : 5 hectares.

Sol/terroir : éboulis argilo-calcaire et marnes en terrasse.

Age du vignoble : jeunes vignes, moins de 10 ans. Des sélections massales de vignes très qualitatives, originaires des appellations Côte-Rôtie pour la Syrah, Châteauneuf-du-Pape pour le Grenache.

Densité moyenne : 10 000 pieds/hectare. Forte densité, exceptionnelle dans ce vignoble.

Rendement : 25 hl/ha.

Mode de culture : selon les préceptes de l’agriculture biologique et biodynamique mais sans certification (choix du vigneron).

Vendange : manuelle.

Vinification : fermentation alcoolique à basse température grâce aux levures indigènes, sans soufre. Extraction par pigeage et remontage.

Elevage : en cuve béton et demi-muids pendant 12 mois. Très léger sulfitage à la mise en bouteille.

Languedoc Pic Saint-Loup rouge « Petite Serine » 2013

Cépage : Serine (ancienne variété de Syrah que nous retrouvons en Côte-Rôtie).

Dégustation : une robe superbe d’intensité, presque noire avec des reflets violets. Un nez sur les fruits noirs bien murs évoquant la confiture de mûre ainsi que des notes lardées typique de la syrah du nord de la vallée du Rhône (sur Côte-Rôtie notamment). La bouche fidèle, reste très fraîche avec un côté onctueux très agréable et des tanins encore fermes mais présageant d’une belle garde.

Service et conservation : vous le dégusterez aujourd’hui vers 16/17°C et jusqu’en 2020.

Accommodement : s’accordera parfaitement avec une côte de bœuf, un gigot d’agneau rôti aux herbes, une viande grillée (brochettes, onglet), un canard aux olives, un osso buco, des rognons de veau, une poêlée de cèpes. Des fromages de brebis ou de chèvre.

Superficie : 4 hectares.

Sol/terroir : éboulis argilo-calcaire et marnes en terrasse.

Age du vignoble : issue de sélection massale de vignes très qualitatives, originaire de l’appellation Côte-Rôtie pour la Syrah.

Densité moyenne : 10 000 pieds/hectare. Forte densité, exceptionnelle dans ce vignoble.

Rendement : 15 hl/ha.

Mode de culture : selon les préceptes de l’agriculture biologique et biodynamique mais sans certification (choix du vigneron).

Vendange : manuelle.

Vinification : égrappage total. Fermentation alcoolique grâce aux levures indigènes, sans soufre. Extraction par pigeage et remontage.

Elevage : en demi-muids pendant 12 mois avec un très léger sulfitage à la mise en bouteille.

Production : 2000 bouteilles.

Back To Top